Chris the Swiss

Chris the Swiss

|
85 minutes
|
Couleur
Affiche du film Chris the Swiss Christian Würtenberg, un journaliste suisse, est retrouvé assassiné dans de mystérieuses circonstances durant la guerre des Balkans. Il portait l’uniforme d’une troupe de mercenaires internationale. Vingt ans plus tard, sa cousine enquête sur sa mort. Alors qu'elle cherche des éléments de réponse, elle pose la question de la place du journaliste en temps de guerre...

Réalisateur

Date de sortie

03/10/2018

Nationalité

Distribution

Classification

Tous publics

Critique de la rédaction

Notre critique CCSF

Chris, dit « Le Suisse », c’est Christian Würtenberg, jeune journaliste téméraire qui, en 1991, rejoint la Croatie pour comprendre le conflit yougoslave. Il est retrouvé mort l’hiver suivant, après avoir rejoint un sombre groupe paramilitaire. L’autopsie révèle que le reporter a été étranglé. Le souvenir de cette annonce a longtemps hanté Anja Kofmel, la cousine de Chris alors petite fille. Vingt ans plus tard elle décide, à l’aide de quelques notes retrouvées et surtout de précieux témoignages d’anciens collaborateurs, de remonter le fil de l’histoire pour comprendre le triste sort de ce cousin qu’elle admirait en secret.

Talentueuse illustratrice, investigatrice et narratrice, Anja Kofmel met ses trois atouts à profit. Ainsi le film comporte de très belles séquences d’animation en noir et blanc qui viennent illustrer les pages de notes retrouvées et combler les vides qui, faute d’informations trouvées, doivent laisser place aux suppositions. L’auteure représente aussi ses cauchemars, ceux d’une petite fille hantée par la mort, piégée dans un luxueux hall dont les lustres s’éteignent un à un.

Les images d’archives de l’Hôtel Intercontinental de Zagreb où logeaient les journalistes, ainsi que de Chico, l’ancien journaliste devenu l’effroyable commandant extrémiste, apportent elles aussi leur pièce au puzzle de ce décès vite identifié comme un meurtre. Pour lier l’imaginaire et le documentaire, la cinéaste se met en scène, marchant sur les pas de son cousin, ou donnant la parole à la famille du défunt.

Ce mélange des formes narratives fonctionne parfaitement et donne un film hybride, très maîtrisé, entre thriller et documentaire, sur l’important conflit européen infiltré par un journaliste qui s’improvise agent secret au risque de sa vie.

S.D.

 

Publié le 28/09/2018
Vous avez aimé cet article ?
Nous avons besoin de vous pour continuer à exister !
Participez maintenant à notre campagne de crowdfunding. Je participe

Critiques de la communauté

Si vous souhaitez écrire une critique, vous devez d'abord vous identifier.