Affiche du film Superman
Affiche du film Superman

Superman

1979 135 minutes Couleur 26 janvier 1979
Tous publics

Un film de Richard Donner

Pour sauver leur fils de la destruction de la planète Krypton, Jor-El et sa femme Lara décident de l'expédier sur Terre à bord d'un vaisseau spatial. Arrivé à destination, l'enfant est recueilli par un couple de fermiers, les Kent, qui le prénomment Clark et se doutent, sans jamais le révéler, des pouvoirs exceptionnels de leur bambin d'adoption. Devenu journaliste au «Daily Planet», Clark fait preuve de la plus grande naïveté dans ses rapports avec autrui, mais se transforme en héros volant, aux muscles d'acier, chaque fois que les circonstances l'y obligent. Timide mais séduisant, il s'éprend de sa consoeur Loïs Lane. Il sauve régulièrement l'Amérique de divers périls, tous plus affreux les uns que les autres, jusqu'à l'entrée en scène de l'abominable Lex Luthor...

Pour sauver leur fils de la destruction de la planète Krypton, Jor-El et sa femme Lara décident de l'expédier sur Terre à bord d'un vaisseau spatial. Arrivé à destination, l'enfant est recueilli par un couple de fermiers, les Kent, qui le prénomment Clark et se doutent, sans jamais le révéler, des pouvoirs exceptionnels de leur bambin d'adoption. Devenu journaliste au «Daily Planet», Clark fait preuve de la plus grande naïveté dans ses rapports avec autrui, mais se transforme en héros volant, aux muscles d'acier, chaque fois que les circonstances l'y obligent. Timide mais séduisant, il s'éprend de sa consoeur Loïs Lane. Il sauve régulièrement l'Amérique de divers périls, tous plus affreux les uns que les autres, jusqu'à l'entrée en scène de l'abominable Lex Luthor...

Autour du film

Projet amorcé par les Saldkind, producteurs du magnifique diptyque autour des Trois Mousquetaires réalisé par Richard Lester, Superman est toujours 40 ans après sa sortie, l’une des plus belles adaptations d’un comics au cinéma.

Beaucoup de choses ont été dites sur ce monument du cinéma qui fut tourné par un Richard Donner qui sortait du succès de La Malédiction. Un projet exigeant pour un réalisateur qui devait tourner les deux premiers volets de Superman en même temps. Une méthodologie de production et de tournage devenue la norme aujourd’hui pour certaines sagas cinématographiques, mais qui était encore exceptionnelle à l’époque. Pour autant, le second volet sera officiellement signé par Richard Lester, suite à une mésentente entre Donner et les producteurs qui engagèrent le cinéaste des Trois Mousquetaires pour tourner de nouvelles scènes et remonter le travail de son prédécesseur.

On retrouve dans le premier Superman des acteurs solides censés donner de la légitimité à un genre plutôt moqué par les studios à l’époque. Les Salkind ont ainsi engagé des acteurs oscarisés tels que Gene Hackman ou Marlon Brando. Cependant, la révélation du film est Christopher Reeve qui joue avec une grande force de conviction Superman. Victime d’un terrible accident de cheval, il n’aura jamais eu la carrière qu’il méritait alors qu’il est excellent dans les Superman mais aussi dans des rôles plus dramatiques comme dans Quelque part dans le temps ou Les Vestiges du jour.

La famille Salkind voulait montrer à tout Hollywood qu’on pouvait faire un grand film de cinéma à partir d’un comics. Le résultat à l’écran est un long-métrage parfaitement construit. L’excellent script de Mario Puzo (scénariste du Parrain !) et la mise en scène de Donner où chaque plan est extrêmement graphique, sont essentiels dans la réussite d’un film où l’on passe de l’intime au grand spectacle avec une aisance rare. Un classique tout simplement !

Mad will

Casting

Générique

Photos

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter