Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicités : nous respectons cela. Mais parce que notre site a besoin de vivre, nous vous invitons à nous faire un don.
Merci d'avance ! L'équipe de Chacun Cherche Son Film.

Le Dieu d'osier

The Wicker Man

|
|
99 minutes
|
Couleur
Affiche du film Le Dieu d'osier Sur une île de la Manche où d'ordinaire rien ne se passe, des disparitions d'enfants finissent par alerter la police. L'enquête met au jour des évènements étranges. La population semble se livrer à des cérémonies d'un autre âge.
 

Réalisateur

Année de sortie

1973

Genre

Nationalité

Distribution

Classification

-12 ans

Critique de la rédaction

Notre critique CCSF

Le Dieu d’osier signé Robin Hardy et interprété par Edward Woodward, Christopher Lee, et Ingrid Pitt interroge à l’instar de La morsure des dieux,  le paganisme.

Intitulé The wicker man en version originale, cette réalisation est une petite merveille à ne pas confondre avec l’horrible remake réalisé par Neil LaBute en 2004 qui mettait en scène la star botoxée et spécialiste de l’évasion fiscale, Nicolas Cage.
Que raconte le film ?
Sur une île de la Manche où d'ordinaire rien ne se passe, des disparitions d'enfants finissent par alerter la police. L'enquête met au jour des évènements étranges. La population semble se livrer à des cérémonies d'un autre âge.
Le Dieu d’osier est un film sur le culte devenu culte. C’est avant tout un improbable mélange des genres entre le thriller, le cinéma d’horreur, les nudies américains et les comédies musicales à la Jacques Demy. Ce n’est donc pas un hasard, si la pétillante Vimala Pons l’a présentée lors du Summercamp de Nantes comme l’œuvre la plus improbable jamais réalisée.
Et pourtant la magie opère durant les deux heures de film à la manière de la potion magique du druide Panoramix. Sorte d’Alice au pays des Celtes, ce conte primitif dévoile une étrangeté particulière, et devient totalement effrayant dans son dernier acte. Dénonciation de l’extrémisme des théologies, satire de l’emprise des sectes, Le Dieu d’osiermérite définitivement d’être (re)découvert.

 

Éditée par Studiocanal à la grande époque de Jean-Pierre Dionnet et son Cinéma de Quartier, cette œuvre est disponible sur la plupart des plateformes VOD (TF1, Orange, Filmo TV). Une fiction originale et exigeante de l’histoire du cinéma.

 

Publié le 21/09/2017
Vous avez aimé cet article ? Nous avons besoin de vous pour faire vivre ce site. Soutenez-nous en faisant un don.
Abonnez-vous à notre page Facebook et suivez-nous sur les réseaux sociaux : Twitter Instagram

Critiques de la communauté

Si vous souhaitez écrire une critique, vous devez d'abord vous identifier.