Adolescentes

2019
|
135 minutes
|
Couleur
Affiche du film Adolescentes Amies inséparables, Anaïs et Emma ont pourtant des caractères opposéset appartiennent à des milieux très différents, conditionnant pour beaucoup ce qu’elle sont et traversent au cours de ces cinq ans. La part de liberté accordée à chacune n'est pas la même : l’une peut s'opposer avec une énergie farouche à ce que le destin semble lui réserver, l’autre mène mollement son existence et s’interroge vainement sur ses aspirations. Le film retrace leur évolution, de l'âge de 13 à 18 ans, où les transformations radicales et les premières fois ponctuent leurs vies quotidiennes. L'occasion également de voir une France qui change...
 

Date de sortie

03/06/2020

Nationalité

Distribution

Critique de la rédaction

Notre critique CCSF

Que veut dire être une adolescente aujourd'hui? Comment franchissent-elles les étapes qui les mènent à l'âge adulte et quelles sont les questions qu'elles se posent ? Pour le savoir, le réalisateur français Sébastien Lifshitz a suivi durant cinq ans la vie de deux jeunes filles : Emma et Anaïs. Deux amies de 13 ans qui s'adorent mais que tout ou presque oppose. Emma est une fille plutôt réservée issue de la petite bourgeoisie de Brive. Sans histoire, douée en classe, elle doit composer avec une mère très exigeante qui n'accepte que l'excellence. Anaïs est plus turbulente, elle est issue d'une famille plus populaire qui enchaîne les difficultés. Une mère dépressive, un frère dont elle doit s'occuper, Anaïs n'a pas la tête à l'école et se dirige vers une filière professionnelle avec l'espoir d'être rapidement indépendante.


À travers ces deux jeunes filles en construction et en conflit, Sébastien Lifshitz nous offre une compréhension détaillée des enjeux de l'adolescence dans toute leur complexité. Passé les premières heures de représentation, Emma et Anaïs se livrent à la caméra avec une grande sincérité. Les parents, les amies, les premiers amours, les études, les doutes, le sexualité, la politique, la peur du futur, autant d'aspects qui sont abordés frontalement. La caméra suit les deux adolescentes dans leur vie de tous les jours, de l'école à la maison, en passant par les sorties entre amis et les événements qui ont émaillé notre société comme les attentats du 13 novembre 2015 ou les élections présidentielles. Il en découle un film très dense mais subtil, conservant tout du long une juste distance qui permet d'appréhender les multiples facettes des protagonistes sans jamais tomber dans le voyeurisme ni la caricature.

Au-delà de la question adolescente, le documentaire illustre parfaitement les inégalités de classes qui existent en France et comment celles-ci ont un impact déterminant sur le futur des adolescentes.  Emma et Anaïs ont beau être très amies et être dans le même collège, le monde social dans lequel elles évoluent est très différent. Elles n'ont pas du tout les mêmes contraintes à la maison, ni les mêmes références culturelles et encore moins les mêmes perspectives d’avenir. Dans la famille d'Anaïs, le bac est déjà un objectif ambitieux considéré comme un diplôme d'étude. Toutes les ressources, qu'elles soient morales ou économiques passent dans le quotidien. Chez Emma au contraire, on n'imagine pas autre chose qu'un futur fait de longues études dans des écoles prestigieuses. La culture classique et le soutien scolaire y sont bien plus importants. Il est passionnant de voir comment ces deux jeunes filles se débattent avec les conditions imposées par leur environnement respectif, comment elles trouvent leur propre voie et les façons de forcer leur destin, avec une grande maturité.

Primé par la critique au festival de Locarno, Adolescentes est également un grand film de cinéma. Bien qu'il soit de style naturaliste et que son montage rappelle les documentaires de l'émission Striptease, l'image et le récit sont incroyablement travaillés. Sébastien Lifshitz et sa monteuse, Tina Baz, arrivent à nous captiver tout au long du documentaire, pourtant long (2 h 15), par la grande cohérence de ce qui nous est montré. Cela suppose un travail gargantuesque du réalisateur et ses équipes pour être toujours présents dans les moments critiques, particulièrement lors des accidents de parcours, mais aussi d'une volonté perpétuelle de nous "raconter", et pas uniquement de nous "montrer", la vie des jeunes filles. 

Pour conclure, Adolescentes est un grand film, aussi riche que subtil, qui mérite absolument le déplacement en salle de cinéma.

Gwenaël Germain

Publié le 19/03/2020
Vous avez aimé cet article ? Nous avons besoin de vous pour faire vivre ce site. Soutenez-nous en faisant un don.
Abonnez-vous à notre page Facebook et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Critiques de la communauté

Si vous souhaitez écrire une critique, vous devez d'abord vous identifier.