Seules les bêtes

2019
|
117 minutes
|
Couleur
Affiche du film Seules les bêtes Dans les Causses, Evelyn disparaît un jour mystérieusement. Sa voiture est retrouvée sur une route déserte, le lendemain d'une tempête de neige. Aux alentours, ne se trouvent que quelques fermes isolées. Les gendarmes ont du mal à trouver des pistes de recherche pour la localiser. Pourtant cinq personnes sont secrètement liées à la disparition. Parmi elles, il y a Michel, qui passe beaucoup de temps sur Internet, rêvant d'une vie plus riante que la sienne, ainsi que Joseph, un jeune fermier souffrant de solitude. Et même Armand, un Ivoirien d'Abidjan, qui rêve de fortune et travaille comme «brouteur», c'est-à-dire arnaqueur en ligne...

Casting

Rôle : Michel Farange
Rôle : Alice Farange
Rôle : Joseph Bonnefille
 

Réalisateur

Date de sortie

04/12/2019

Genre

Nationalité

Distribution

Classification

Non renseigné

Critique de la rédaction

Notre critique CCSF

Dans un village des Causses où la neige s’étend à perte de vue, on retrouve le corps d’une femme inanimée. Il s’agit visiblement d’une bourgeoise que personne ne semble connaître, sauf que, compte tenu des circonstances, l’auteur du crime est forcément dans les parages. S’agirait-il de Joseph l’agriculteur un peu bourru au comportement étrange ? Ou de Michel, son grand rival qui échange matin et soir avec un inconnu sur internet ? Entre les deux gravite Alice, femme de Michel et amante de Joseph. Mensonges et trahisons sont réunis pour former le parfait fait divers dont on trépigne de connaître le dénouement.

Adapté du roman éponyme de Colin Fiel, Seules les bêtes est construit d’une suite de chapitres racontant tour à tour la journée du crime vécue du point de vue des différents suspects, le but étant de comprendre qu’in fine, tout est lié. Même si le processus est déjà bien connu dans le genre policier, il est toujours aussi jubilatoire de participer à la chasse au trésor macabre, chaque petit indice gagné mettant sur la piste du coupable.

Comme à son habitude Dominik Moll s’attelle à un genre très particulier, ici le film à enquête, en adoptant en apparence ses codes pour mieux nous offrir au final une œuvre personnelle. (Harry, un ami qui vous veut du bien, Des nouvelles de la planète Mars). Ainsi, assez vite, on discerne dans le descriptif très réaliste de la vie en milieu rural la dose d’étrangeté insufflée par le réalisateur. Il choisit par exemple d'ouvrir son film sur une scène dans les rue d’Abidjan alors que l’intrigue se déroule dans nos campagnes françaises, et plus tard de développer un lien très fort entre un homme vivant et un cadavre. Le bizarre vient gangrener le petit village sans histoire, tout comme le classique film policier qui se laisse lui aussi altérer. Car à travers cette ribambelle de personnages magistralement interprétés par les comédiens les plus en vogue (Denis Ménochet, Laure Calamy, Damien Bonnard…), Dominik Moll livre une chronique assez terrifiante de la France rurale. Difficultés financières, isolement, rivalités, désillusions et résignations sont finalement le noyau de cette affaire. C’est en cela que, au-delà de son côté thriller (au demeurant haletant), Seules les bêtes est une très agréable surprise.


S.D.

Publié le 27/11/2019
Vous avez aimé cet article ? Nous avons besoin de vous pour faire vivre ce site. Soutenez-nous en faisant un don.
Abonnez-vous à notre page Facebook et suivez-nous sur les réseaux sociaux : Twitter Instagram

Critiques de la communauté

Si vous souhaitez écrire une critique, vous devez d'abord vous identifier.