Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicités : nous respectons cela. Mais parce que notre site a besoin de vivre, nous vous invitons à nous faire un don.
Merci d'avance ! L'équipe de Chacun Cherche Son Film.

Les Invisibles

2018
|
101 minutes
|
Couleur
Affiche du film Les Invisibles Elles sont des dizaines, d'âge mûr, passées par la rue, la violence, la prison, accueillies à l'Envol, un centre de jour pour femmes SDF, qu'une mairie du Nord veut fermer. Audrey, Hélène, Manu, les travailleuses sociales du Centre veulent rapidement trouver du travail du travail à "Lady Di", "Brigitte Bardot", "La Cicciolina". Elle vont user de subterfuges (mensonges, falsification, piston) mais aussi monter des ateliers de prise de confiance, et effectuer des entretiens d'embauche à blanc. L'Envol se mue de facto en centre d'accueil 24/24h, en toute illégalité...
 

Date de sortie

09/01/2019

Nationalité

Distribution

Classification

Tous publics

Critique de la rédaction

Notre critique CCSF

Même si elles minoritaires sur les trottoirs où les couloirs du métro, 40 % des sans-abris en France sont des femmes. C’est pour se protéger de la violence de la rue qu’elles se font discrètes ou se griment. Pourtant ces “invisibles” sont bien réelles et Louis-Julien Petit a eu la riche idée de les mettre sur les devants de la scène.

Nous sommes à L’Envol, un centre d’accueil de jour du nord de la France rondement géré par Manu (Corinne Masiero) et Audrey (Audrey Lamy), avec l’aide d’Hélène (Noémie Lvovsky) et d’Angélique (Déborah Lukumuena, révélée en 2016 dans Divines de Houda Benyamina). Suite à un ordre préfectoral, le centre est contraint de fermer ses portes. Manu et Audrey ont trois mois pour terminer leur mission : réinsérer dans la vie active les dizaines de femmes de tous âges et toutes origines qui se rendent chaque jour à L’Envol. Parmi elles, il y a Chantal qui a fait de la prison pour meurtre et ne peut s’empêcher de le dire à ses potentiels employeurs, Catherine, qui s’endort systématiquement pendant les rendez-vous, ou encore Julie, la benjamine du centre qui n’assume pas son statut et s’invente une vie familiale. Mise à part ces deux derniers, tous ces personnages sont interprétés par des comédiennes amatrices ayant elles-mêmes connu la rue. Leur naturel incroyable fait parfois penser à la sincérité du jeu des comédiens de Bruno Dumont. Louis-Julien Petit l’avoue, le Nord est une mine d’or pour dénicher les visages et les personnalités d’un casting éclectique. Ces femmes ont une telle force de présence qu’elles parviennent totalement à exister aux côtés d’actrices populaires comme Corinne Masiero, Audrey Lamy et Noémie Lvovsky dont on sent d’ailleurs la vraie bienveillance envers leurs collègues non professionnelles sur le plateau. Le film contient ainsi de grandes réjouissances dès sa genèse, qui se transmettent dans son rendu final : pas question de misérabilisme, Chantal, Catherine, Julie et les autres sont des héroïnes. Au centre, elle portent d’ailleurs toutes des pseudonymes de figures féminines célèbres, Simone Veil, Brigitte Macron, Lady Di… ce qui donne bien sûr lieu à des échanges véritablement comiques.

Les “invisibles” c’est aussi les travailleuses sociales qui consacrent toute leur énergie à leurs semblables en détresse, quitte à parfois délaisser leurs propres problèmes. A presque quarante ans, Audrey vit avec son frère (Pablo Pauly), et Hélène ne supporte plus son mari condescendant et ses enfants gâtés. C’est dans leur travail, auprès de ces courageuses SDF, qu’elles tirent elles aussi une grande leçon de vie. Si ce schéma scénaristique peut sembler de prime abord très attendu et dégoulinant de bien-pensance, le film se révèle empreint d’une vraie émotion et d’un humour réussi. De plus, s’il n’évite pas certains écueils du film social, il adopte un point de vue critique, non seulement sur la bureaucratie administrative, mais aussi sur l’ensemble des protagonistes du film.

S.D.

Publié le 07/01/2019
Vous avez aimé cet article ? Nous avons besoin de vous pour faire vivre ce site. Soutenez-nous en faisant un don.
Abonnez-vous à notre page Facebook et suivez-nous sur les réseaux sociaux : Twitter Instagram

Critiques de la communauté

Si vous souhaitez écrire une critique, vous devez d'abord vous identifier.