Le film de la semaine : seules les bêtes

Publiée le 03 décembre 2019

Un drame étrange et intrigant qui révèle une face assez terrifiante de la France rurale, telle est Seules les bêtes, la nouvelle réalisation de Dominik Moll. Découvrez notre film de la semaine à partir de mercredi en salles !

Dans un village des Causses où la neige s’étend à perte de vue, on retrouve le corps d’une femme inanimée. Il s’agit visiblement d’une bourgeoise que personne ne semble connaître, sauf que, compte tenu des circonstances, l’auteur du crime est forcément dans les parages. S’agirait-il de Joseph l’agriculteur un peu bourru au comportement étrange ? Ou de Michel, son grand rival qui échange matin et soir avec un inconnu sur internet ? Entre les deux gravite Alice, femme de Michel et amante de Joseph. Mensonges et trahisons sont réunis pour former le parfait fait divers dont on trépigne de connaître le dénouement.

Adapté du roman éponyme de Colin Fiel, Seules les bêtes est construit d’une suite de chapitres racontant tour à tour la journée du crime vécue du point de vue des différents suspects, le but étant de comprendre qu’in fine, tout est lié. Même si le processus est déjà bien connu dans le genre policier, il est toujours aussi jubilatoire de participer à la chasse au trésor macabre, chaque petit indice gagné mettant sur la piste du coupable.

On peut dans un premier temps trouver surprenant que Dominik Moll s’attelle au genre très codé du film à enquête, lui que l’on connaît pour ses films à l’univers très particulier (Harry, un ami qui vous veut du bien, Des nouvelles de la planète Mars). Mais assez vite, on discerne dans le descriptif très réaliste de la vie en milieu rural la dose d’étrangeté insufflée par le réalisateur. Il choisit par exemple d'ouvrir son film sur une scène dans les rue d’Abidjan alors que l’intrigue se déroule dans nos campagnes françaises, et plus tard de développer un lien très fort entre un homme vivant et un cadavre. Le bizarre vient gangrener le petit village sans histoire, tout comme le classique film policier qui se laisse lui aussi altérer. Car à travers cette ribambelle de personnages magistralement interprétés par les comédiens les plus en vogue (Denis Ménochet, Laure Calamy, Damien Bonnard…), Dominik Moll livre une chronique assez terrifiante de la France rurale. Difficultés financières, isolement, rivalités, désillusions et résignations sont finalement le noyau de cette affaire. C’est en cela que, au-delà de son côté thriller (au demeurant haletant), Seules les bêtes est une très agréable surprise.
S.D.

La bande annonce :

 

Séances (178 ) Voir la fiche du film
Vous avez aimé cet article ? Nous avons besoin de vous pour faire vivre ce site. Soutenez-nous en faisant un don.
Abonnez-vous à notre page Facebook et suivez-nous sur les réseaux sociaux : Twitter Instagram